Ermenegildo Pistelli et Carlo Collodi

P1040461…padre Ermenegildo Pistelli, En tant que jeune homme à plusieurs reprises qu'il avait vu Collodi de l'éditeur Paggi, mais, se rendre compte que ce fut le plus silencieux des auteurs qui se sont réunis dans la bibliothèque, Il n'a pas osé lui parler. Un jour, cependant,, Il n'a pas résisté à la tentation de demander des éclaircissements sur sa finale, ne recevant que la confirmation de leurs préoccupations:
« Cette finale me peu convaincant, pourquoi avez-vous terminé si?";
à cette question répondrait Collodi:
« Je l'ai terminé si? Je ne me souviens pas du mica, Je ne pense pas. "
et Pistelli:
"Vien, non, Gardez le livre est ce ".
« Je ne me souviens pas du mica à avoir terminé si ».[1]

Le manuscrit des derniers chapitres, la seule partie de l'œuvre écrite à la main Collodi elle est arrivée là et dont il a probablement été copié dans la copie envoyée à Rome à publier sur Giornale per i bambini, éliminer ces doutes certainement.


[1] Fa. Tempesti, Qui était le Collodi, cit. une fois. 197-8
ERMENEGILDO PISTELLI Collodi a écrit dans la nécrologie publiée sur le Rigutini le examen national 1 Juin 1903 [Se référant à Carlo Lorenzini]:
“haï Affectations également pseudomanzoniane classique et sciatterie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*